Accueil
Facebook
Favoris
Chercher

Nous rejoindre sur Facebook
Vous avez un compte sur Facebook ? Rejoignez notre communauté et restez informé de l'actualité du site.



Guide des compléments
Pour tout savoir sur les compléments alimentaires pour l'activité et la performance sportive, mais aussi pour gagner du poids ou en perdre...


Arrêter de fumer pour grossir ?


Par Julien, le 24/03/2014

C'est connu, fumer provoque une baisse de l'appétit à cause d'un effet coupe faim de la nicotine mais peut aussi élever le métabolisme d'un individu, ce qui provoque une plus grande consommation de calories par l'organisme.
Mis ensemble, ces effets ont donc forcément un impact sur le poids de l'individu. Pour certains maigres, fumer est donc contre-productif s'ils ont pour objectif de grossir. En effet, l'appétit est une sensation qui est indispensable si l'on veut pouvoir manger plus que d'habitude et un métabolisme trop élevé oblige à manger plus encore pour pouvoir compenser la combustion accrue des calories. Arrêter de fumer est une étape salutaire pour pouvoir redécouvrir le plaisir de manger et une plus grande sensation de faim.
Cela peut même être un élan très utile pour commencer une prise de poids. Pour arrêter de fumer, il existe diverses méthodes que nous allons vous exposer ici.



La dépendance


Fumer des cigarettes devient très vite une dépendance physique. Le corps s'habitue à la nicotine et finit par la réclamer, développant un besoin difficile à contrer. Mais le fait de fumer, c'est aussi prendre des habitudes autour de la cigarette, une gestuelle, un rituel, une façon de penser. Et progressivement, la personne associe de plus en plus ces gestes à la cigarette. Ces gestes deviennent alors des réflexes et sont intimement liés à son addiction. La dépendance à la cigarette possède donc une dimension comportementale et psychologique forte qui la rend d'autant plus difficile à soigner. Sortir de la dépendance n'est donc pas l'affaire d'un jour et il n'y a pas de solution miracle pour s'en débarrasser par un claquement de doigt.



Les moyens de s'en débarrasser


Avant même d’arrêter, le fumeur doit faire le point sur sa dépendance. Combien fume t-il de cigarettes par jour ? Quelles sont les gestes qui y sont associés ? Dans quelle situation fume t-il le plus ?
Une fois que le bilan est fait, il faut alors se diriger vers des stratégies pour arrêter. Ces stratégies peuvent fonctionner différemment suivant l'individu et il faut trouver la méthode qui correspond à chacun.
Dans tous les cas, il faut déprogrammer son corps pour supprimer les habitudes liées à la cigarette ainsi que la dépendance physique. Cela peut être plus ou moins difficile suivant les personnes.

Les bonne habitudes
Il est possible de se débarrasser de son addiction en diminuant petit à petit la quantité de cigarettes fumées. Certains décident d’arrêter du jour au lendemain, et cela marche pour un faible nombre, mais la grande majorité se remet à fumer rapidement et certains plus intensivement encore.

Une des habitudes à mettre en place est d'essayer de retarder l'envie de fumer. Pour cela il faut vous trouver quelque chose pour vous occuper le temps que l'envie passe. Cette envie ne dure en général que quelques minutes, il est donc possible de la laisser filer en faisant autre chose, quelque chose qui vous plaît et vous aide à ne plus y penser. Grâce à cela, les pics d'envie s'espaceront petit à petit jusqu'à disparaître. Votre corps sera déprogrammé de l'envie.
Une autre habitude à mettre en place est l'évitement de la cigarette. En effet, si vous esquivez les situations qui vous poussent à fumer, vous aurez moins d'occasions et moins d'envie d'allumer une cigarette et vous pourrez diminuer votre consommation. Vous pouvez, par exemple, supprimer une de vos pauses cigarette en programmant autre chose. Mais vous pouvez aussi décider de refuser lorsqu'on vous offre une cigarette. Essayer de fréquenter des personnes qui ne fument pas est aussi une bonne idée. Réduisez la consommation de café, d'alcool ou d'autres boissons qui pourraient être liées à votre habitude de fumer. Enfin, éloignez votre briquet et votre cendrier de vous.

Enfin, comme votre corps a pris l'habitude de tirer du bien être de la cigarette, vous pouvez lui en apporter autrement afin de défaire la liaison cigarette-plaisir et montrer à votre corps que vous pouvez trouver ce bien être dans d'autres activités. Vous pouvez, par exemple, pratiquer un sport et profiter du bien être procuré par certaines hormones. Ou vous pouvez aussi aller au cinéma, lire ou faire du shopping. L'important est de faire ce qui vous procure un certain plaisir, tant que ce n'est pas fumer.

Les substituts
Pour arrêter de fumer, de nombreux substituts ont été inventés : Patch, Chewing gum, comprimés, inhalateur ou cigarette électronique.
Tous ont le même point commun : ils contiennent de la nicotine. En effet, ces moyens ont été mis en place de façon à apporter un peu de nicotine au fumeur afin de stopper son envie de fumer. De plus, l'inhalateur et la cigarette électronique permettent également de reproduire le geste du fumeur, ce qui permet de combler aussi sa dépendance psychologique.
Le but de ces substituts est de se passer de la cigarette puis de diminuer progressivement la dose de nicotine jusqu'à être sevré de la dépendance.

Les thérapies
Psychothérapies comportementales, acupuncture, hypnothérapies etc. Ces techniques permettent surtout de traiter la facette psychologique de la dépendance mais aussi de mettre en relief d'autres troubles associés au tabagisme comme le stress ou l'anxiété. Ces thérapies sont prévues pour aider le patient à comprendre son comportement et à le traiter progressivement. Il est possible voire conseillé de faire également appel à un substitut de nicotine pour accompagner la thérapie.




Commentaires
Pas encore de commentaire

Ajouter un commentaire


Ajout de commentaires désactivé.