Les maladies qui font maigrir

Dans la très grande majorité des cas, être maigre tient au fait que l'on ne s'alimente pas correctement. Il faut alors faire un effort et évaluer ses besoins caloriques pour manger en conséquence. Ce simple changement peut résoudre le problème. Mais dans de plus rares cas, la maigreur est dûe à une maladie.

Bien sûr, ce n'est pas parce qu'on est maigre qu'il faut tout de suite penser à une maladie, voire s'inventer cette raison pour ne pas faire les efforts alimentaires nécessaires. Mais s'il subsiste un doute, la meilleure solution est toujours de consulter un médecin et de lui expliquer le problème. Celui-ci pourra vous prescrire des examens afin d'écarter tout soupçon de maladie.

Stress, Anxiété, Dépression : les problèmes psychologiques

Une des raisons les plus courantes de la maigreur provient tout simplement d'une mauvaise santé mentale. Il peut s'agir du stress généré par le travail ou les études et qui peut conduire à une perte d'appétit et à un métabolisme plus élevé. Mais cela peut aussi provenir de troubles anxieux qui génèrent des mécanismes de peur au quotidien et conduisent à un stress constant.

Dans la même catégorie, il peut également s'agir de dépression qui se traduit par une baisse de motivation et une disparition de l'appétit. Il existe également d'autres troubles psychologiques pouvant mener à la maigreur.

Anxiété

Hyperthyroïdie, Maladie d'Addison : les désordres endocriniens

Mais quelques fois, le problème est hormonal comme dans la maladie d'Addison ou insuffisance surrénale qui se définit par un déficit de la production de certaines hormones produites par la glande surrénale. Ce déficit se traduit par divers symptômes dont l'amaigrissement et l'anorexie, c'est-à-dire la perte de la sensation de faim.

Parmi les maladies endocriniennes, on retrouve également l'hyperthyroïdie qui provoque la surproduction de certains hormones conduisant à une augmentation du métabolisme et donc à une combustion accrue des calories ainsi qu'à une diminution de l’absorption des calories. En bref, ce type de maladies peuvent bouleverser l'organisme et le métabolisme.

Maladie de Crohn, Syndrome de l'intestin irritable : les maladies gastriques

Ce type de maladie est souvent lié à des symptômes tels que les maux de ventre, la nausée et la diarrhée, des troubles qui peuvent mener à une perte d'appétit et donc à une perte de poids. Mais certaines de ces maladies, comme la maladie de Crohn, peuvent aussi provoquer une mauvaise absorption des nutriments et donc un déficit en calories et des carences. On peut également noter qu'une maladie du tube digestif peut être une source de fatigue et donc une moindre envie de manger. A terme, ce type de maladie chronique peut mener à des occlusions des voies digestives ou à des cancers.

Le Cancer

Cette maladie se traduit souvent par une perte de poids induite par les tumeurs qui peuvent augmenter le métabolisme de la personne atteinte. Ces tumeurs puisent dans les réserves de l'organisme et consomment les nutriments qui circulent dans le sang, provoquant donc des besoins accrus. Mais le cancer peut aussi être la cause d'une perte d'appétit et de fatigue ce qui peut participer à la perte de poids. Cela peut aussi être le cas des traitements pour lutter contre cette maladie.

Sida

Le VIH est connu pour provoquer un syndrome de dépérissement chez environ 20% des personnes malades. Cela se traduit par une perte de poids inexpliquée et de la maigreur. Les causes peuvent être multiples, cela peut être une perte d'appétit ou une difficulté à manger, mais cela peut être aussi de la démotivation provoquée par l'état psychologique du patient. Il peut également s'agir de malabsorption provoquée par des troubles gastriques.

Maladies courantes

La plupart des maladies connues, à quelques exceptions près, peuvent conduire à un amaigrissement de la personne touchée. L'amaigrissement est un signe de souffrance et de déséquilibre de l'organisme.

Tabac, alcool, café : les mauvaises habitudes

Quelques fois, pour comprendre les raisons de la maigreur d'une personne, il ne faut pas chercher très loin. En effet, cela peut simplement provenir de son hygiène de vie et de la consommation de certains aliments ou boissons. La consommation de café est, par exemple, connue pour augmenter le métabolisme de l'individu mais peut aussi provoquer de la nervosité, du stress, et donc diminuer l'appétit.

Mauvaise habitude tabac

C'est également le cas du tabac qui peut agir comme un coupe faim. L'alcool peut également participer à la perturbation du métabolisme, même si on le relie généralement plus à une prise de poids que l'inverse. S'ajoute à cela la mauvaise hygiène de vie de la personne, comme par exemple un manque de sommeil qui conduit à de la fatigue, à une diminution de la faim et à une perturbation hormonale. Enfin, le manque d'activité physique peut aussi réduire l'envie de manger.

Conclusion

Les raisons de la maigreur peuvent être multiples, mais en premier lieu, avant de s'inquiéter, il faut tout d'abord se demander si sa propre alimentation est correcte. Puis, il convient de faire le bilan de son hygiène de vie et de ses habitudes afin d'apporter du changement. Enfin, il faut aussi se pencher sur son état psychologique qui peut beaucoup influer sur le poids. Dans tous les cas, une visite chez le médecin n'est jamais inutile si vous êtes maigre et que vous en souffrez. Celui-ci pourra vous aider à faire le bilan et à cerner votre état d'esprit. De plus, il pourra vous examiner pour déceler des symptômes particuliers.

Commentaires

Par Doudouth le 26/02/2016

J'ai 78 ans, j'ai perdu 3 kg en 1 an sans raison, j'ai tout de même un problème avec mon appareil dentaire complet qui m'empêche de manger de la viande ou du moins j'en mange très peu. Une prise de sang normale, ni diabète, ni cholestéeol, rien. Est-ce inquiétant ? Je suis une dame merci.

Par Aa le 05/07/2016

Bonjour mon mari pèse 56 kg pour 1m70. Vous pouvez me dire si c'est normal car ça m'inquiète qu'il soit si mince. En plus, je le vois maigrir de plus en plus. Merci de me répondre.

Par Lrt le 21/07/2016

Bonjour, je laisse ce commentaire car je m'inquiète pour mon frère car il a 26 ans et mesure 1m76 pour 50kg. Et cela m'inquiete encore plus car il mange normalement ! Quand il etait petit, il etait bien portant. Merci de me repondre.

Cliquez ici pour afficher tous les commentaires

Par Noé le 01/05/2017

Je ne fume pas, je ne bois pas, je ne me drogue pas et je n'ai aucun problème médical, d'après mon médecin de famille. Donc, d'après lui, si je maigris, c'est purement psychologique. C'est dur à entendre car j'aurais préféré qu'il me dise que j'avais une maladie et qu'il me donne des médicaments pour guérir. Là, je ne sais pas quoi faire. Il m'a envoyé chez un psychologue, mais je ne sais pas si ce sera vraiment efficace.

Par Diego le 02/05/2017

Ne dis pas ça. Être malade, ce n'est pas mieux que d'avoir un problème psychologique. Moi, par exemple, j'ai la maladie de Crohn, les maux de ventre sont atroces, je suis super fatigué et je ne peux pas manger comme je veux. Pour l'instant, les docteurs n'arrivent pas bien à me soigner.

Par Liliane le 02/05/2017

C'est sûr qu'il vaut peut-être mieux avoir un problème de stress plutôt qu'une maladie grave. Même si, dans les deux cas, on finit par maigrir.

Par Whilhem le 03/05/2017

Le problème, c'est que le stress, à long terme, ça peut aussi mener à des maladies graves ! Donc ce n'est pas non plus la panacée. Le mieux c'est d'être en bonne santé et puis c'est tout.

Par Robby le 03/05/2017

J'ai 28 ans et quand j'étais plus jeune, j'ai vu ma mère maigrir très vite à cause d'un cancer du sein et du traitement. C'était vraiment dur pour elle et pour nous qui ne pouvions rien faire pour l'aider, à part la soutenir. Elle a guéri, heureusement, et elle a repris sont poids de forme.

Par Abla le 03/05/2017

Dans mon cas, la solution était toute bête et beaucoup moins sérieuse que ce qu'ont évoqué les autres. Je suis allée voir mon médecin car j'avais maigri et, après diagnostic, il a conclu que je ne dormais tout simplement pas assez. Et c'est vrai que j'avais une vie un peu chaotique, je me couchais très tard et je dormais mal. Depuis que j'ai repris un meilleur train de vie, ça va mieux et j'ai même repris quelques kilos.

Par Laurine le 03/05/2017

Au début, je croyais que j'avais une maladie, car je n'arrivais pas à grossir. Mais, en fait, non. Je ne dois juste pas manger assez...

Par Sandra le 03/05/2017

Je crois que pas mal de femmes ont un problème de thyroïde. En tout cas, c'est ce que j'ai. Ça perturbe mon métabolisme. Le plus dur, c'est de trouver le bon dosage pour que le traitement soit efficace. On est obligé de tâtonner.