Accueil
Facebook
Favoris
Chercher

Nous rejoindre sur Facebook
Vous avez un compte sur Facebook ? Rejoignez notre communauté et restez informé de l'actualité du site.


Ce que j'ai vécu : Partie 3


Par Julien, le 22/05/2008

Avant de commencer ma nouvelle prise de masse, j’ai crée tout un plan alimentaire sous Excel, ce que je n’avais pas fait auparavant. C’était super intéressant et ça m’a apporté pas mal de motivation. Et avec cela j’étais sûr de prendre du poids.
J’avais décidé de prendre du poids moins rapidement. Au lieu des 2 kilos par semaine de ma précédente prise de masse, j’avais fixé mon objectif à 1 kilo par semaine. Et j’ai réussi avec une certaine facilité.

A cette époque, j’avais trouvé un boulot. Je me levais à 5h45 et je revenais chez moi vers 18h00. J’ai donc dû m’organiser pour suivre mon plan alimentaire au travail, en préparant des shakers et du pain maison. J’avais opté pour un gainer du commerce que je mélangeais à d’autres ingrédients. Ca me permettait de mettre moins de gainer et donc de faire durer le pot.
En pleine prise de masse (ne riez pas!), il me fallait aller au toilette toutes les 3 heures…
C’était plutot gênant, mais bon, ce sont les inconvénients d’une alimentation hypercalorique.

J’ai essayé de varier un peu les menus chaque semaine mais ça tournait un peu toujours autour de la même chose : céréales complètes, jambon de dinde, thon…
Je mangeais froid et c’était un peu dur de préparer autre chose. J’ai finit par être dégouté de certains aliments que je ne mange presque plus maintenant. Sans doute que ça reviendra. A noter aussi que les céréales complètes ne font pas bon effet sur mon transit intestinal.
Cette période a eu des bons et mauvais côtés, j’ai repris une vie active, je me suis mis à la boxe française, mais le boulot me fatiguait et l’ambiance, qui y était pesante, ne favorisait pas mon bien-être. Une chose notable c’est que j’ai arrêté le traitement d’antidepresseurs à ce moment là. Le sevrage a été assez horrible et j’ai passé une semaine d’enfer. En outre, je suis intimement persuadé que cette semaine là je n’ai pris que de la graisse.

Je regrette une chose, c’est de ne pas m’être entrainé à fond dans le domaine de la musculation à ce moment là. La prise de masse me fatiguait et j’étais plus lourd, j’avais donc du mal à bien progresser alors qu’en principe c’est en prise de masse qu’on progresse le plus.
C’est une chose récurrente chez moi qu’il faut que j’essaye de changer : au moment où je fais une prise de masse, je devrais me donner à fond, et pourtant c’est le contraire qui se passe. Et à l’inverse, au moment de la sèche, j’ai des moments où je suis hyper en forme et je vais au bout.

En réalité, j’ai encore compris une chose à la fin de cette période. J’avais encore pris du poids trop rapidement. En effet, en prenant 1 kilo par semaine, j’accumule encore trop de graisse et mes performances s’en ressentent, mon tonus aussi. Alors que lors d’une prise de masse, si l’on gagne majoritairement du muscle on devrait exploser ses performances. En faisant comme je l’ai fait, on prend plus de graisse que de muscle et les muscles supplémentaires ne sont pas suffisants pour soulever la graisse supplémentaire. Donc encore une fois : la prochaine fois j’irais encore plus lentement. Je dirais 500g par semaine maximum.
Au final, je suis monté un peu au dessus de 78 kilos ce qui était la limite de ma précédente prise de masse. Donc on pourrait se dire que je suis revenu au point de départ de ma précédente sèche. Mais au vu des photos, je me rends compte que mon corps s’est harmonisé et que j’ai tout de même pris du muscle. Je n’ai pas fait tout ça pour rien. Mais je suis encore loin de mon objectif de 85 kilos sec et il va me falloir gagner en endurance car dès que je suis plus lourd je m’essoufle trop.
Voilà, fort de ces résultats, je me suis lancé dans une deuxième sèche.




Commentaires
Pas encore de commentaire

Ajouter un commentaire


Ajout de commentaires désactivé.