Partie 3 : 2éme prise de masse

Voilà la suite de mon histoire. J’avais donc beaucoup perdu, mais j’avais aussi beaucoup gagné, en experience, en mental. Et j’avais bien conservé 8 bons kilos, principalement du muscle. J’avais aussi trouvé un travail après tant de mois de chômage et de formation. Après quelques temps de stagnation, j’étais prêt pour une nouvelle prise de masse.

Mon menu journalier ressemblait à peu près à ça :

  • Matin : Flocons d’avoine dans du lait froid, fromage blanc 0%, 1 fruit, 1 jus d’orange.
  • Collation : Gainer + tranches de pain maison
  • Midi : Riz ou Pâtes + viande ou oeufs et/ou thon + légumes.
  • Collation : Gainer + 1 fruit
  • Pré-training : 1 Banane + Fromage blanc 0%
  • Post-training : Whey + Dextrose
  • Soir : Pâtes ou riz + viande ou poisson + légumes.
  • Présleeping : Fromage blanc 0%

Je n’indique pas les quantités car j’avais fait cela plus progressivement que la 1ère fois en augmentant les quantités de semaines en semaines.

Pour après l’entraînement, j’utilise de la whey, une protéine à assimilation rapide et du dextrose, un sucre qui est, lui aussi, vite assimilé.

Une chose est à noter : j’ai stoppé mon traitement anti-dépresseur pendant cette période. La semaine d’arrêt du médicament fut un enfer, j’avais le tournis, la nausée et lorsque je tournais un peu brusquement la tête c’était comme si mon cerveau ne suivait pas. J’ai pourtant continué à manger coûte que coûte et les effets secondaires sont partis petit à petit.

Au niveau musculation, j’ai continué avec la méthode Lafay. Je crois que j’aurais pu faire cela avec un peu plus de sérieux durant cette période, j’aurais gagné plus de muscle. A la fin de cette période, j’avais presque atteint les 80 kilos, j’avais encore pris pas mal de gras, surtout dans les dernières semaines. Il était temps de diminuer progressivement mes apports caloriques.

Je voudrais signaler que j’avais modifier mon alimentation par rapport à ma première prise de masse. Avant je mangeais pas mal de cochonneries, je me gavais de céréales industrielles, je mangeais beaucoup de steaks trés gras etc. Alors que dans cette période, les céréales que je consommais étaient des céréales complètes, je mangeais de la viande blanche, du poissons, des fruits et des légumes. Je ne mangeais des lipides que par l’apport d’huile d’olive ou de noix, en trop petite quantité.

A l’instant, je m’interroge sur cette dernière phrase. L’apport de trop peu de lipides me semble à l’origine du manque de libido et d’énergie à cette période, cela a sans doute joué sur mon taux de testostérone. En essayant de manger le plus sain possible j’avais commis l’erreur de consommer trop peu de lipides, et je pense que cela m’a manqué.

Conseil n°10

« Ne supprimez jamais les lipides. Privilégiez si possible les « bons » lipides, c’est-à-dire les acides gras insaturés. Même si les lipides ont mauvaise réputation, ils sont indispensables au bon fonctionnement du corps humain. Bref voilà ci-contre une petit photo de fin de prise de masse. Comme on le voit, j’étais bien gras quand même. Ne prenez pas peur, le gras s’en va avec une bonne sèche. »

Commentaires

Par Rich le 28/12/2008

La prise de masse, il n'y a que ça de vrai pour grossir ! Encore faut-il qu'lele soit quand même propre, sinon trop de gras n'est ni beau, ni bon pour la santé.

Par Julien le 28/12/2008

Exact, c'est la notion de prise de masse propre qui se développe ces derniers temps, face au bulking (prise de masse sale).

Cliquez ici pour afficher tous les commentaires

Par Int le 29/12/2008

Intéressant tout ça, merci pour ton blog grossir !